VIDEO. Un Français sur cinq se sent seul

Une étude de la Fondation de France révèle une progression de la solitude en France, qui s'impose "comme quelque chose d'inéluctable".

L. Bellili, A. Cosquéric / France 2

"C’est comme une montée des eaux, quelque chose d’inéluctable." Le constat de l'Observatoire de la Fondation de France est glacial. Le sentiment de solitude continue de progresser en France, passant de 18% à 21% entre 2010 et 2013, selon un baromètre dévoilé mercredi 26 juin, dans La Croix. Une perception subjective qui s'accompagne d'un autre chiffre en hausse : le nombre de personnes sans aucun réseau relationnel actif passe lui de 9 à 12%.

A cela s'ajoutent des personnes en situation de fragilité, dont le nombre passe de 23% à 27%. Celles-ci n'ont plus qu'un réseau de sociabilité actif sur les  que sont les amis, la famille, les collègues, les voisins et les connaissances associatives. "Quand l’un [de ces réseaux] s’affaiblit, les autres ont tendance à suivre", selon le sociologue Alain Mergier, interrogé par le quotidien. La famille est particulièrement touchée : le nombre de Français ayant des relations faibles ou inexistantes avec ce cercle-là passe de 33 à 39%.

Un Français sur cinq se dit concerné par un sentiment de solitude.
Un Français sur cinq se dit concerné par un sentiment de solitude. (RISER / GETTY IMAGES)