VIDEO. Un cargo chargé de cannabis incendié en Méditerranée

La marine française a arraisonné un navire de commerce, dimanche. L'équipage a mis le feu à la vingtaine de tonnes de résine de cannabis qui se trouvait à bord.

FRANCE 3 PROVENCE-ALPES

Des trafiquants de drogue qui incendient leur cargaison avant de se faire prendre. Le scénario s'est répété à deux jours d'intervalle en Méditerranée. Vendredi 6 septembre, les membres d'équipage d'un cargo battant pavillon tanzanien ont eu recours à ce procédé avant d'être arrêtés par les douanes italiennes. Dimanche 8 septembre, les marins d'un autre navire de commerce tanzanien les ont imités. Y a-t-il un lien entre les deux affaires ? Les enquêteurs s'interrogent.

Dimanche, le Luna S, un cargo de 82 mètres vieux d'une trentaine d'années, avec à bord huit hommes se déclarant de nationalité syrienne, a été repéré par un avion des douanes françaises, dans les eaux internationales entre le sud-ouest de la Sardaigne et le nord-est de l'Algérie. A l'approche du bâtiment, l'équipage a mis le feu au navire, un sinistre que les marins français, soutenus par des moyens algériens, ont mis des heures à circonscrire. "C'était un sabordage clairement préparé", a commenté le préfet maritime de la Méditerranée.

Remorqué par l'Abeille Flandre, navire spécialisé dans les interventions en haute mer, le Luna S est finalement arrivé jeudi 12 septembre en fin d'après-midi à Toulon, ainsi que le navire de la marine française, avec à son bord l'équipage du cargo sous contrôle de la justice française. Une vingtaine de tonnes de résine de cannabis a été saisie, un peu moins de la moitié du tonnage transporté. "Une prise exceptionnelle", selon la préfecture maritime de la Méditerranée. 

Le \"Luna S\", un cargo transportant plus de 30 tonnes de drogue, sous bonne garde dans le port de Toulon (Var), le 13 septembre 2013, après avoir été saisi lors d\'une opération des douanes en Méditerrannée.
Le "Luna S", un cargo transportant plus de 30 tonnes de drogue, sous bonne garde dans le port de Toulon (Var), le 13 septembre 2013, après avoir été saisi lors d'une opération des douanes en Méditerrannée. (MAXPPP)