VIDEO. UMP : des députés font part de leur écœurement

L'image du parti de droite est ternie par la guerre des chefs Copé-Fillon, et des députés expriment leur désarroi. Une cinquantaine d'entre eux, qui n'ont jamais pris parti, ni pour François Fillon ni pour Jean-François Copé, se sont rassemblés à l'Assemblée nationale pour tenter de les ramener à la raison.

Thierry Curtet et Julien Pelletier - France 2

CHAOS A L'UMP – Onze jours après le début de la crise, l'UMP reste ballotée au rythme du duel sans précédent entre Fillon et Copé, après l'élection controversée de ce dernier à la présidence du parti. L'image du mouvement en souffre et des députés n'en peuvent plus. Une cinquantaine d'entre eux, qui n'ont jamais pris parti ni pour François Fillon ni pour Jean-François Copé, se sont rassemblés à l'Assemblée nationale pour tenter de les ramener à la raison.

Seuls 44% des sympathisants UMP interrogés dans un sondage TNS Sofres répondent "oui" pour voir Jean-François Copé jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir. Pour François Fillon, ils sont 70% à répondre positivement à cette question. L'ancien Premier ministre perd toutefois plus de terrain que son adversaire dans l'ensemble des sympathisants de droite (-16 points, contre -15 points pour Copé). L'image globale de l'UMP en ressort également ternie : seules 27% des personnes interrogées en ont "une bonne ou une très bonne opinion" ; à l'inverse, 62% en ont une opinion "plutôt mauvaise ou très mauvaise".

Un sentiment d'écœurement et de ras-le-bol s'exprime maintenant ouvertement. Voici quelques déclarations de députés de l'UMP recueillies ce matin.

Des députés de l\'UMP, dans les couloirs de l\'Assemblée nationale, le 28 novembre 2012.
Des députés de l'UMP, dans les couloirs de l'Assemblée nationale, le 28 novembre 2012. (THOMAS SAMSON / AFP)