VIDEO. Marseille : des armes létales pour la police municipale ?

Dans le contexte des attentats parisiens de début janvier, la cité phocéenne envisage d’équiper sa police d’armes létales.

La cité phocéenne envisage à son tour, face aux vagues de crimes dans la ville, mais aussi dans le contexte des attentats parisiens de début janvier, de doter ses policiers municipaux de pistolets à balles réelles. Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de Marseille, longtemps opposé au projet, a indiqué qu’il franchissait le cap en mettant en place le dispositif, même s’il souhaite "prendre son temps ".

Un an minimum pour former et équiper les policiers

À ce jour, la police municipale française dispose de différentes armes dissuasives, mais pas d’armes létales, comme la police nationale ou la gendarmerie.
En région PACA, huit policiers municipaux sur dix sont équipés de pistolets Taser ou Flash-Ball, un record en France. La Mairie de Marseille se donne un an minimum pour armer sa police, malgré la grogne des conseillers municipaux de l’opposition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les commandos des Swat (Special Weapons And Tactics), unités d\'élite de la police, dans Séoul (Corée du Sud), le 21 janvier 2015.
Les commandos des Swat (Special Weapons And Tactics), unités d'élite de la police, dans Séoul (Corée du Sud), le 21 janvier 2015. (KIM HONG-JI / REUTERS )