VIDEO. Maltraitance: l'État veut repérer les enfants victimes

10 % des enfants seraient touchés par des maltraitances en France. Une équipe de France 2 a enquêté.

France 2

"J'ai passé mon enfance comme une boule de terreur, terrifiée par ce que mon père me faisait vivre, et terrifiée parce que je n'arrivais pas à faire ce qu'il me demandait de faire ", raconte Maude Julien, thérapeute, auteur de "Derrière la grille". Son père la forçait à ingurgiter de l'alcool ou l'enfermait dans la cave avec les rats. "J'ai retrouvé l'enfant, trois ans après, lors d'une garde un dimanche où j'ai été appelé pour son décès", se souvient Claude Rougeron, médecin généraliste.

Repérer les maltraitances

"Un enfant qui décède de maltraitance, c'est rarement un orage brutal dans un ciel bleu. Il y a eu des prémisses, des alertes, il faut savoir les repérer", explique Brigitte Samson, pédiatre en charge de la cellule de recueil des informations préoccupantes. Seul un tiers des cas de maltraitances sont signalés au procureur. Lui seul peut décider du retrait de l'enfant à sa famille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les filles sont davantage touchées par la souffrance psychologique, souligne l\'enquête de l\'Unicef sur les enfants et adolescents français, publiée le 23 septembre 2014.
Les filles sont davantage touchées par la souffrance psychologique, souligne l'enquête de l'Unicef sur les enfants et adolescents français, publiée le 23 septembre 2014. (AJ PHOTO / BSIP / AFP)