VIDEO. Les internes en médecine ne se reposent pas assez

Une enquête démontre que le "repos de sécurité" n'est pas respecté pour 21% des internes en médecine, ce qui peut mettre en danger la santé des patients.

France 3

SANTE - Les heures de repos obligatoires des internes en médecine ne sont pas suffisamment respectées, ce qui peut mettre en danger la santé des patients, estime le principal syndicat d'internes, l'Isnih, qui s'appuie sur une étude rendue publique lundi 10 septembre et dévoilée par Le Parisien (article payant). L'enquête, qui n'est pas un sondage mais un recueil de réponses à un questionnaire, montre que le "repos de sécurité" n'est pas respecté pour 21% des internes en médecine ayant répondu.

Depuis 2002, un repos de sécurité de onze heures est obligatoire à l'issue de chaque garde de nuit, afin que l'interne ne travaille pas plus de 24 heures d'affilée. Les spécialités les plus concernées par ce problème sont la chirurgie, la gynécologie-obstétrique et les spécialités médicales comme la cardiologie, la médecine physique ou la réadaptation. Explications avec ce reportage de Frédérique Hovasse pour France 3.

Certains médecins internes reconnaissent faire des erreurs à cause du surmenage.
Certains médecins internes reconnaissent faire des erreurs à cause du surmenage. (CULTURA RF / GETTY IMAGES)