VIDEO. Les fabricants de doudounes accusés de maltraitance

Deux millions de doudounes sont vendues chaque année. Le secret de ces manteaux ? Une garniture en plume ou en duvet. Mais pour produire ces vêtements chauds, certains fabricants n'hésitent pas à maltraiter les oies.

Le marché de la doudoune se porte bien. Pourtant, derrière un marché lucratif, se cache une terrible réalité.

Tous les mois, Louis Pinel, fabricant de doudounes haut de gamme, vient chercher ses plumes chez un producteur de foie gras. Elles sont prélevées sur les bêtes une fois tuées. "L'oie est un animal très fragile qui réagit beaucoup au stress. Si l'animal est stressé, on va le ressentir aussi bien au niveau du foie gras, qu'au niveau de la plume", explique-t-il.

Des oies plumées vivantes

Mais toutes les oies ne sont pas traitées de la même manière. Il y a quelques années, des militants de la cause animale ont diffusé une vidéo choc. Les images montrent alors des oies plumées vivantes. C'est pourtant interdit en Europe. Dans certains élevages, les animaux sont plumés jusqu'à quatre fois dans leur vie. "Pour les animaux, c'est l'horreur pure. Après, ils ont des dizaines de micro blessures", explique le militant écologiste, Friedrich Mulln.

Le JT
Les autres sujets du JT