Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les coulisses de la guerre électronique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 8 min.
Article rédigé par
France Télévisions

La brigade de renseignement est un régiment ultra-spécialisé, unique en son genre.
Elle est composée de traqueurs d'ondes qui écoutent, interceptent et brouillent
les communications adverses au plus près la ligne de front.

C'est l'Alsace qui abrite la brigade de renseignement, un régiment ultra-spécialisé de l'armée de terre, unique en son genre. A l'aide de ses traqueurs d'ondes, sa mission est d'écouter, d'intercepter et de brouiller les communications adverses. Cette brigade est l'un des visages de la politique du renseignement français.

Depuis la chute du mur de Berlin, la guerre a changé et le renseignement a dû s'adapter. Il a été amené "à évoluer profondément pour être capable d'acquérir non plus cette fois-ci des bataillons de chars (...) mais de trouver des groupes de 2 ou 3 personnes (...) dissimulées et équipées d'armements légers, explique le colonel Fabrice Jaoën, chef d'etat major de la brigade de renseignement. La complexité d'acquisition de ce renseignement-là est beaucoup plus importante et nous a conduit à développer nos capacités, et  non pas seulement à les maintenir".

Un tournant sera pris après la première guerre du Golfe. La nouvelle direction du renseignement militaire voit le jour en 1992.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.