Mots croisés, France 2

VIDEO. Les citoyens préfèrent-ils le milieu associatif à leurs élus ?

Dans la dernière émission "Mots croisés" diffusée lundi 15 juin, une animation revient sur la désertion des partis politiques et la méfiance des citoyens envers leurs élus. Mais elle souligne aussi le fort engagement des Français pour les associations. Extrait.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Entre les Français et leurs élus, rien ne va plus... Ce que les citoyens répondent en premier à l'évocation des hommes et femmes politiques ? Qu'ils éprouvent à leur égard de la méfiance. 

Selon une étude du Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po), 85 % pensent que les responsables politiques ne se préoccupent pas "de ce que pensent les gens comme eux". Les élus ne seraient pas représentatifs : le député type est un homme dont l'âge ne cesse d'augmenter – 55 ans en moyenne – auparavant cadre ou de profession intellectuelle supérieure, d'où une déconnexion d'avec la base.  

À qui les Français font-ils alors confiance ? Aux PME d'abord, à l'armée ensuite, puis aux hôpitaux, à la police et à l'école, à l'Église, loin devant les syndicats et les partis politiques. Les salariés sont passés d'un quart de syndiqués à moins de 8 % de l'après-guerre à aujourd'hui. Et c'est l'un des plus faibles taux de syndicalisation en Europe. 

Six cent mille adhérents au Parti communiste dans les années 70 ? Aujourd'hui, c'est le nombre total de militants tous partis confondus. Pour autant, les Français continuent de s'engager : ce sont 16 millions de citoyens qui œuvrent bénévolement dans le sport, la culture, l'action sociale ou encore la santé. Chaque année, 67 000 associations sont créées. Alors, les partis sont morts, vive la politique ? 

( CAPTURE ECRAN FRANCE 2)