Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Les cadres de l'UMP défendent leur motion de censure

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Même si leur motion de censure n'a aucune chance d'être adoptée, Jean-François Copé, Luc Chatel et Christian Jacob entendent dénoncer la politique économique du gouvernement.

Les députés doivent voter, mercredi 20 mars, une motion de censure à l'encontre du gouvernement déposée par l'UMP. Si cette motion est adoptée, le Premier ministre doit remettre au président la démission de son gouvernement. Mais une telle éventualité est très improbable. Les députés socialistes et apparentés détiennent la majorité à eux seuls : 293 sièges sur 573 (quatre sièges sont non pourvus après invalidation prononcée par le Conseil constitutionnel). 

Alors pourquoi déposer cette motion ? "C'est l'occasion d'adresser un message d'alerte au gouvernement et un message d'espoir aux Français", a répondu sur iTélé le président de l'UMP, Jean-François Copé, estimant que la politique menée depuis dix mois par le gouvernement est "extrêmement négative" pour l'économie française. "C'est important que l'opposition interpelle le gouvernement en disant aux Français que ce gouvernement fait fausse route, a déclaré Luc Chatel, vice-président du parti, sur France 2. C'est le rôle de l'opposition." "On ne peut pas continuer dans cette voie", a renchéri Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée, sur France Info.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.