Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo "Le Front national n'est pas un parti de gouvernement", clame André Santini

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Le député centriste estime que les municipales de 2014 révéleront les limites du FN, malgré la popularité croissante de Marine Le Pen.

Faut-il craindre une ascension du FN ? Pas vraiment, si l'on en croit André Santini. Selon le député UDI, invité mardi 18 juin de l'émission "Les 4 Vérités", sur France 2, le Front national ne deviendra pas la première force d'opposition du pays. D'après le maire centriste d'Issy-les-Moulineaux, les prochaines élections municipales, en 2014, seront fatales aux ambitions de Marine Le Pen  : "Aux municipales, on verra, quoi qu'on en dise, que le Front National n'est pas encore un parti de gouvernement. Il y a eu des expériences dans le passé. Nous avons peut-être quelques créneaux pour expliquer à ces gens [les électeurs du FN] que nous avons pris en compte leur détresse."

Ce vote frontiste, qui pourrait être en hausse, comme le laisse penser la législative de Villeneuve-sur-Lot, André Santini le considère comme "un vote intermédiaire, un vote de désespoir", pour lequel il faut tout de même "faire attention" et "considérer les électeurs". Interrogé sur les risques d'une droitisation de l'UMP, dans le sillage de la hausse de la popularité de Marine Le Pen, le parlementaire de l'UDI se méfie : "Peut-être [pour l'UMP], en tout cas pas à l'UDI."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.