Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Le Drian, VRP des Rafale et des poulets Doux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Complément d'enquête. Un ministre de la Défense qui vole au secours des poulets Doux

Passer des militaires aux poulets, un mélange des genres assumé par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian quand il vole au secours du volailler Doux… breton comme lui. Voici un extrait de son portrait par "Complément d'enquête".

En 2012, le volailler breton Doux est placé en redressement judiciaire et doit supprimer 1 000 emplois. Son Pdg de l'époque, Arnaud Marion, fait appel à Jean-Yves Le Drian, alors que celui-ci n'est plus président de région. Pour deux raisons, explique-t-il à Zoé de Bussière : Jean-Yves Le Drian "connaît très bien la Bretagne", et "Doux exporte 90% de sa production vers le Moyen-Orient, essentiellement l'Arabie saoudite". Or Jean-Yves Le Drian "s'est imposé comme grand diplomate sur le Moyen-Orient"… Pourquoi une société qui "fait du poulet" serait-elle moins importante qu'une "entreprise qui fait des Rafale" ?

Les Saoudiens à la rescousse

En plein conflit au Mali et en Centrafrique, le ministre trouvera le temps de recevoir le Pdg. En deux ans, les deux hommes se rencontrent plus de dix fois. Lors de ses voyages, le ministre de la Défense en profite pour convaincre les Saoudiens de rentrer au capital de Doux. "Dans ce pays, on ne dit plus 'poulet', on dit 'Doux'…", raconte-t-il en 2015 aux salariés du groupe qu'il a aidé à sauver. 

Peut-on parler d'un mélange des genres ? a demandé Zoé de Bussière à Jean-Yves Le Drian. "Il y aurait conflit d'intérêts entre le poulet et les Rafale ? Il faudra m'expliquer, là !" La question fait rire le ministre, qui n'a "aucun scrupule" à aider sa région. "C'est mon devoir [d']agir pour l'intérêt du territoire qui m'a fait."

Extrait de "Le Drian, un puissant si discret", portrait diffusé dans "Complément d'enquête. Les petits secrets de la France en guerre" le 17 novembre 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.