VIDEO. Dijon : l'automobiliste "déséquilibré" a agi seul

Le chauffard qui a blessé 13 personnes, dimanche 21 décembre, n'a pas été considéré par les enquêteurs comme un potentiel terroriste.

France 2
L'automobiliste qui a délibérément foncé sur des passants, dimanche 21 décembre, au soir à Dijon, blessant 13 personnes, en criant "Allahu Akbar" n'est pas un terroriste. Il s'agit d'un homme atteint de problèmes psychiatriques lourds et anciens. "Dans la confusion, certains témoins ont cru apercevoir plusieurs passagers dans la voiture du chauffard. Cette hypothèse a rapidement été démentie par les enquêteurs. L'homme a bien agi seul. La justice antiterroriste n'a pas été saisie", rapporte Denis Sébastien, journaliste de France 2 en direct de Dijon. 
 
Un acte politique
 
Selon la police, l'homme disait vouloir s'en prendre à l'Etat français pour venger les enfants palestiniens puis les enfants tchétchènes, victimes de torture. Il s'est pris d'empathie pour cette cause en regardant une émission de Noël à la télévision. Il qualifie son geste d'acte politique.
Le JT
Les autres sujets du JT
Les policiers recueillent des preuves le 21 décembre 2014 à Dijon sur le site de l\'accident
Les policiers recueillent des preuves le 21 décembre 2014 à Dijon sur le site de l'accident (CITIZENSIDE / KONRAD KILLIAN / AFP)