Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Deux cas qui illustrent la difficulté d'être parent "solo" en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Florence Mathieux, Nordine Tahar, Olivia Pergament et Jim raynal - France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 a suivi un chercheur en cancérologie qui passe 12 heures par jour au travail et qui s'occupe encore de ses deux filles, seul. Et l'équipe a également rencontré une autre femme qui vit du RSA avec trois enfants pour 1000 euros par mois.

Les parents qui élèvent seuls leurs enfants rencontrent des difficultés de tous ordres et cumulent souvent les problèmes. "Ce sont les premières victimes de la crise, de la pauvreté, du surendettement", s'inquiète l'ancienne journaliste Christine Kelly, membre du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel), qui préside la fondation K d'Urgences. Une famille sur cinq est aujourd'hui composée d'enfants et d'un seul parent (la mère dans 85% des cas), soit plus de deux millions de foyers.

Les journalistes de France 3 ont suivi un homme, chercheur en cancérologie, qui passe 12 heures par jour au travail et qui s'occupe encore de ses deux filles, seul. Il est séparé de la mère de ses enfants depuis sept ans. "On se sent coupable de pas être assez bien", dit-il. On retrouve aussi une autre femme qui vit du RSA avec trois enfants et 1 000 euros par mois. La pension alimentaire de son ex-compagnon ne tombe pas régulièrement. Voici ce reportage sur deux cas qui illustrent bien la monoparentalité en France

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.