VIDEO. Des milliers d'euros de PV : Jean-Vincent Placé évoque une "faute inexcusable"

Le sénateur écologiste a cumulé 113 infractions routières, selon "Le Canard enchaîné". L'hebdomadaire souligne qu'il n'a toujours pas régularisé sa situation, ce que conteste l'élu, qui reconnaît néanmoins continuer de "négocier les pénalités de retard".

FRANCE 2

"La faute est là, elle est inexcusable. Je n'essaie pas de l'excuser ni même de trouver des circonstances atténuantes", a déclaré Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, à nos confrères de France 2, jeudi 19 décembre. Il a expliqué avoir réglé les amendes dues pour des contraventions non payées, dont l'existence a été révélée par Le Canard enchaîné, mercredi. "C'était une période où je n'étais pas bien, j'ai fait un peu n'importe quoi. J'ai réglé les amendes [en 2010]".

Depuis, Jean-Vincent Placé négocie "la question des pénalités de retard, qui font les deux tiers de la pénalité en question"Ses explications ne semblent pas convaincre les élus de la région, propriétaires du véhicule, à l'image de MichèleSaban, vice-présidente PS du conseil régional d'Ile-de-France. Le conseil régional demande à l'élu de régulariser sa situation de toute urgence, sous peine de poursuite judiciaire. 

Jean-Vincent Placé, sénateur EELV, le 25 septembre, à Angers (Maine-et-Loire).
Jean-Vincent Placé, sénateur EELV, le 25 septembre, à Angers (Maine-et-Loire). (ALAIN JOCARD / AFP)