Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Cette maire dénonce l’abandon de la Seine-Saint-Denis par l’Etat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Corinne Vals est une élue qui voudrait plus de considération et d’aide de la part de l’Etat français. En effet, elle estime qu’il aurait abandonné la Seine-Saint-Denis.
brut
Article rédigé par
France Télévisions

Corinne Vals est une élue qui voudrait plus de considération et d’aide de la part de l’Etat français. En effet, elle estime qu’il aurait abandonné la Seine-Saint-Denis. 

"Des difficultés d’accès au service public, il y en a de plus en plus.". Pour Corinne Valls, l’exercice de ses fonctions de mairesse de Romainville comme la vie de ses concitoyens n’est pas facilitée par ce fait qu’elle déplore. Alors qu’elle dit être prévenue de la fermeture du seul bureau de Poste au dernier moment, les Romainvillois fraîchement installés dans une résidence pourraient rester plus de 6 mois sans courrier distribué. Elle considère que de tels dysfonctionnements accentuent le sentiment d’être "laissés-pour-compte". 

Le département le plus visité par des politiques

Une telle désuétude peut susciter des interrogations puisque le département de la Seine-Saint-Denis est celui qui accueille le plus de politiques, avec une moyenne de 20 visites par mois. C’est d’ailleurs là qu’Emmanuel Macron avait annoncé sa candidature présidentielle.

Corine Valls pense que le président de la République devrait revenir dans un cadre plus discret, "peut-être pas entouré de médias et pas tout avec un tas de monde autour de lui". La maire voudrait un vrai dialogue - si possible accompagnée de ses comparses - qui, selon elle, serait bénéfique autant pour les élus que pour le jeune Président. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.