VIDEO. Calais : échauffourées entre des migrants et la police après l'évacuation d'un camp

Quelque 550 migrants ont fait face à 200 policiers et gendarmes lors de l'évacuation des camps de tentes dans la zone portuaire de Calais.

MARIANNE MAS et PATRICK WURSTHORN - FRANCE 2

Un camp de migrants situé à proximité de la zone portuaire de Calais  (Pas-de-Calais) a été évacué, mercredi 28 mai, par les forces de police et de gendarmerie. L'évacuation s'est déroulée dans le calme, mais le climat s'est tendu lorsque les forces de l'ordre ont détruit les abris de fortune qui constituaient le camp. Objectif de la préfecture : endiguer une épidémie de gale qui s'y était développée en raison du manque d'hygiène. Les autorités avaient prévu des bus pour emmener les migrants dans des centres de soins, mais ceux-ci ont refusé d'y monter, redoutant d'être éloigné de Calais.

Quelque 550 migrants ont alors face à 200 policiers et gendarmes. Le camp dit des Syriens, qui abritait environ 400 personnes, notamment des Syriens et des Afghans, a été détruit par une pelleteuse.

Des barricades avec des bennes à ordures

Des échauffourées ont eu lieu dans le centre de distribution de nourriture, où les forces de l'ordre ont tenté en vain d'entrer avant que les migrants ne les repoussent, se barricadant avec des bennes à ordures. 

Pour les migrants, la zone portuaire de Calais, où accostent les ferries, est un des principaux points de passage clandestin pour l'Angleterre, la destination dont rêvent la quasi-totalité des migrants.

Face à face entre policiers et migrants, à Calais (Pas-de-Calais), le 28 mai 2014.
Face à face entre policiers et migrants, à Calais (Pas-de-Calais), le 28 mai 2014. (DENIS CHARLET / AFP)