VIDEO. Amiens : des habitants exaspérés témoignent

Ils vivent dans la Cité Balzac, à quelques mètres du lieu où les violences ont éclaté entre jeunes et policiers dans la nuit de lundi à mardi, et racontent leur quotidien.

France 2 - Anne-Claire Poignard, Valérie Lucas et Dominique Masse

AMIENS - "C'est invivable", témoigne une femme à visage masqué. "J'en ai assez", renchérit une autre. Dans les quartiers nord d'Amiens, les habitants de la Cité Balzac n'en peuvent plus. Ils vivent à quelques mètres seulement du lieu où les affrontements ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi 14 août entre jeunes et policiers. Ils racontent cette nouvelle nuit de violences.

Un homme raconte : "Ma mère a reçu du gaz [lacrymogène] chez elle". Lui est rentré dans son immeuble sous la menace d'une arme. Une mère soulève le t-shirt de son fils et montre un trace ronde. Un impact de flashball, dit-elle. Son autre fils a une bosse à tête. Octobre 2010 : des bus incendiés. Février 2011 : des voitures brûlées. Août 2012 : une nouvelle flambée. En colère, résignée, une mère a décidé de quitter le quartier avec ses enfants. D'autres confient qu'ils ne supportent plus la délinquance.

 

Des habitants des quartiers nord d\'Amiens (Somme), le 14 août 2012, devant une école maternelle incendiée la nuit précédente.
Des habitants des quartiers nord d'Amiens (Somme), le 14 août 2012, devant une école maternelle incendiée la nuit précédente. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)