Victime d'une agression, il présentait un taux d'alcoolémie de 11 grammes

Un Avignonnais a été roué de coups à la sortie d'un bar vendredi et ne peut toujours pas être entendu par la police.

Un quadragénaire ivre a été roué de coups par deux individus, le 12 avril 2013 à Avignon (Vaucluse).
Un quadragénaire ivre a été roué de coups par deux individus, le 12 avril 2013 à Avignon (Vaucluse). (OLGA MILKINA / E+ / GETTY IMAGES)

C'est un record dont la victime se serait bien passée. Vendredi 12 avril, un homme a été passé à tabac et dépouillé à Avignon (Vaucluse). Les analyses de sang ont révélé que la victime, hospitalisée, présentait un taux d'alcoolémie de 11 grammes par litre de sang, comme le relate le procureur de la République, Bernard Marchal, dans Le Dauphiné Libéré.

L'homme agressé, un quadragénaire qui se prénomme Sébastien, est passé à deux doigts de la mort. Ce n'est pas son taux d'alcoolémie incroyablement élevé qui est en cause, mais les graves blessures qu'il a subies. C'est à la sortie d'un bar qu'il a été roué de coups et laissé pour mort par deux individus. Hospitalisé à l'hôpital de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône), il n’a pas encore été entendu par les enquêteurs, car son état ne le permet toujours pas.

Ses deux agresseurs sont activement recherchés. D'après l'une des serveuses du bar, cet employé d'une station pétrolière installée en Angola n'a pas fait preuve de discrétion : "J’ai remarqué qu’il avait beaucoup d’argent dans son portefeuille. Mais il n’est pas resté longtemps. Il a bu deux cocktails et il est parti. Il avait l’air un peu saoul. Sans plus."