Cet article date de plus de huit ans.

Vers un enseignement de la "morale laïque" de la primaire à la terminale

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon entend créer à la rentrée 2013 un enseignement qui inculquerait aux élèves "les idées d'humanité et de raison".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, le 29 aout 2012 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

SOCIETE - Le retour de la morale à l'école. C'est ce que le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a dans ses cartons pour la rentrée 2013. "Je vais nommer une mission de réflexion qui devra préciser la nature de cet enseignement", affirme le ministre, dimanche 2 septembre, dans une interview au Journal du DimancheIl pose notamment pour objectif "qu'il y ait une cohérence de la primaire à la terminale" et que cet enseignement "soit évalué".

Qu'est-ce que la "morale laïque" prônée par Vincent Peillon ? Le ministre dit souhaiter "un enseignement qui inculquerait aux élèves des notions de morale universelle, fondée sur les idées d'humanité et de raison". "Un certain nombre de valeurs sont plus importantes que d'autres", estime-t-il : "la connaissance, le dévouement, la solidarité, plutôt que les valeurs de l'argent, de la concurrence, de l'égoïsme. Nous devons également porter et défendre l'égalité des garçons et des filles."

Apprendre "La Marseillaise"

Un retour à l'ordre moral ? "Il ne faut pas confondre morale laïque et ordre moral. C'est tout le contraire", rétorque Vincent Peillon, qui veut "faire de la morale laïque un enseignement moderne qui s'inscrit dans l'école du troisième millénaire".

Concrètement, il ne s'agirait ni de saluer le drapeau ni de se lever lorsque l'enseignant entre dans la classe. En revanche, pour le ministre, "apprendre notre hymne national [lui] semble une chose évidente".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.