Verrier, un métier de restauration et de création

Depuis l'âge de six ans, Pierre Guérin est passionné par la sculpture, ce qui l'a mené au métier de verrier. Rencontre dans le Tarn.

FRANCE 3

L'église Sainte-Martianne au Garric, près d'Albi (Tarn), renferme des trésors : des vitraux du XIXème siècle d'une grande finesse. Réalisés par le peintre Henri Gesta, ils sont aujourd'hui restaurés par un jeune verrier. Pierre Guérin est le petit-fils du grand maître verrier Henri Guérin, et il a de l'or dans les mains. Dans son atelier, il s'occupe de la restauration d'un des quatre panneaux de l'église.

Des techniques ancestrales

Il doit notamment recréer une partie du visage de la Vierge. "J'ai pris la partie existante que j'ai repositionnée sur un papier Canson, et ensuite je vais reconstituer tout ce qui manque, sur le papier, avant de le refaire en verre, et refaire les parties manquantes à la peinture", explique-t-il au micro de France 3. Pour assembler les pièces, il opère un sertissage à la main, avec du plomb, comme au XVIIIe siècle. Pierre Guérin le reconnaît, "il y a quand même une sorte de magie de se dire que des gens ont fait ça il y a 100, 200 ans. Du coup, je prends de plus en plus de plaisir à le faire."

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 3)