Cet article date de plus de sept ans.

Comment une alerte à l'amiante a paralysé le métro parisien

Un poste de contrôle de la RATP, qui pilote les lignes 2, 6, 10 et 11, a été évacué, vendredi 20 décembre. Le trafic a été totalement interrompu. Il a repris progressivement en fin de journée

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dans une station du métro parisien, le 28 octobre 2010. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Zizanie dans le métro, au moment des dernières courses de Noël et du premier jour des départs en vacances. Les lignes 2, 6, 10 et 11 du métro parisien ont été complètement mises à l'arrêt vers 12h20, vendredi 20 décembre. Les agents de la RATP ont dû évacuer l'ensemble des voyageurs de ces quatre lignes. La régie a annoncé une reprise progressive du trafic sur l'ensemble des lignes touchées peu avant 16 heures. Explications.

Qu'est-ce qui a provoqué cet arrêt du trafic ?

Des taux élevés d'amiante ont été mesurés dans le poste de contrôle qui gère la circulation de ces lignes, rapporte sur Twitter le journaliste de France 2 Clément Le Goff. Les quatre employés de ce centre de commandement délocalisé, situé à Bastille, ont dû quitter leur poste de travail. 

"Il y a eu une alerte amiante ce matin dans un local (...) de bureaux où des travaux ont eu lieu récemment", a expliqué le PDG de la RATP, Pierre Mongin, au micro de France Bleu. "Nous avons été obligés, pour des raisons de sécurité, d'évacuer nos personnels qui régulent et pilotent ces quatre lignes de métro", a-t-il ajouté.

Sur son compte Twitter officiel, la RATP assure que les lieux où des traces d'amiante ont été détectées "ont été immédiatement confinés". La régie tente aussi de rassurer après cet "incident technique" qui inquiète ses usagers. 

Comment la RATP a réagi à cet incident ?

La régie des transports parisiens assure avoir mis en place "un plan de crise". Ses usagers peuvent également appeler un numéro vert pour obtenir davantage de renseignements.

Pierre Mongin a indiqué que les équipes de la RATP sont "naturellement mobilisées pour rétablir le trafic au plus tôt (...) Les agents qui sont d'habitude dans des bureaux à distance sont partis sur les lignes pour les gérer en direct."

Un porte-parole du groupe précise que "les équipes mettent en place le basculement des postes de commandement en local", sur chaque ligne de métro, ce qui peut prendre plusieurs heures, explique-t-il. La RATP a mis en place des bus de remplacement. A 15 heures, la reprise progressive du trafic était annoncée sur la ligne 11. Une demi-heure plus tard, c'était au tour de la ligne 2. Puis, peu avant 16 heures, de les lignes 6 et 10. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.