Une centaine d'agriculteurs, membres des Jeunes agriculteurs (JA), ont déversé de la paille devant l'Elysée jeudi matin

Les membres de cette branche du syndicat FNSEA protestent contre la baisse de leurs revenus.Les Jeunes agriculteurs, venus d'Ile-de-France, de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, sont intervenus tôt dans la matinée, avant d'être refoulés dans une rue attenante par les forces de l'ordre, a indiqué une porte-parole des JA, Aurianne Bourasseau.

(France 2)

Les membres de cette branche du syndicat FNSEA protestent contre la baisse de leurs revenus.

Les Jeunes agriculteurs, venus d'Ile-de-France, de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, sont intervenus tôt dans la matinée, avant d'être refoulés dans une rue attenante par les forces de l'ordre, a indiqué une porte-parole des JA, Aurianne Bourasseau.

"Nous avons déchargé dix tonnes de paille devant l'Elysée et les rues adjacentes pour nous faire entendre de Nicolas Sarkozy", a-t-elle déclaré.

La police a procédé à des interpellations de manifestants et la rue du Faubourg-Saint-Honoré, longeant le palais présidentiel, a été fermée à la circulation, a constaté le journaliste de l'AFP.

"Entre six et dix personnes ont été interpellées, on est en train de faire le compte", a affirmé Mme Bourasseau.

Les forces de l'ordre ont ensuite fait évacuer le reste des manifestants dans le calme. Ces derniers ont pris place à bord de cars de police pour être conduits vers le commissariat du 11e arrondissement et procéder à des vérifications d'identité.

"Nous, on veut juste se faire entendre, pas mettre le feu, parce que nos revenus ont beaucoup baissé entre 2008 et 2009", a expliqué Pierre Bot, 28 ans, céréalier dans les Yvelines, qui accuse la Politique agricole commune (Pac) d'être la cause de la baisse de ses revenus.

"Moi, par exemple, dans ma ferme, mon revenu annuel sera de l'ordre de zéro en 2009 et, en 2010, je vais encore perdre 10.000 euros", a-t-il assuré.