Braquage à Cannes : "plusieurs millions d'euros" de bijoux volés à l'hôtel Carlton

Le préjudice de ce vol de bijoux est estimé à ce stade à "plusieurs millions d'euros", la première estimation de 40 millions n'étant "pas fiable" à ce stade.

Des policiers montent la garde devant l\'hôtel Carlton de Cannes après un vol de bijoux à main armé, le 28 juillet 2013.
Des policiers montent la garde devant l'hôtel Carlton de Cannes après un vol de bijoux à main armé, le 28 juillet 2013. (VALERY HACHE / AFP)

Un individu armé s'est emparé dimanche 28 juillet en pleine journée à l'hôtel Carlton de Cannes d'une mallette de bijoux. Le préjudice de ce vol de bijoux est estimé à ce stade à "plusieurs millions d'euros", la première estimation de 40 millions n'étant "pas fiable" à ce stade, selon le parquet de Grasse.

Ce que l'on sait des circonstances

Selon une source proche de l'enquête, les faits se sont produits peu avant midi dans une aile du prestigieux établissement de La Croisette réservée à des expositions temporaires. Depuis le 20 juillet s'y déroulait l'exposition "Extraordinary diamonds", où étaient montrés des bijoux de la maison Leviev. Cette manifestation devait se tenir jusqu'au 30 août.

Selon le parquet de Grasse, l'auteur du vol était armé d'un pistolet automatique, avait le visage dissimulé par "une écharpe ou un bandana" et portait une casquette. Il est reparti avec plusieurs sacoches de bijoux et montres incrustés de diamants. Le vol s'est produit à 11h30, alors que plusieurs personnes, dont des agents de sécurité, se trouvaient sur les lieux. "Tout s'est passé très vite et sans violence", a indiqué le parquet, qui n'a pas livré d'autres détails.

La direction du palace, contactée par l'AFP, a indiqué avoir pour "instruction de ne rien dire". L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Nice.

Des vols de bijoux fréquents dans la région

D'autres vols de bijoux se sont récemment produits à Cannes et dans la région, notamment durant le célèbre festival du film. En mai, un collier de diamants d'une valeur de deux millions d'euros du joaillier suisse De Grisogno a été dérobé lors d'une soirée de prestige au Cap d'Antibes en marge du festival. Quelques jours plus tôt, des bijoux de la maison Chopard, estimés à un million d'euros, ont disparu dans un hôtel Novotel. Ils étaient placés dans le coffre d'une chambre de l'établissement, occupée par une employée américaine du joaillier. Le préjudice du Carlton dimanche serait cependant d'une toute autre ampleur.

Quels sont les plus gros butins volés en France ? 

Si le montant de 40 millions d'euros venait à être confirmé, il s'agirait alors du 2e plus gros butin de tous les temps en France. Toutefois, "l'estimation de 40 millions n'est pas confirmée, elle a été donnée dès le départ mais un inventaire est en cours. C'est une estimation provisoire, elle n'est pas fiable", a indiqué le parquet de Grasse. 

Le casse le plus important a été commis en décembre 2008 dans la joaillerie Harry Winston, avenue Montaigne à Paris. Montant estimé : 80 millions d'euros. Avant ce "casse du siècle", le record était détenu par les braqueurs de la Banque de France à Toulon le 16 décembre 1982, pour 22,2 millions d'euros. Le vol du Carlton dimanche rejoint la fiction cinématographique : La main au collet (1955), signé Hitchcock, avec Cary Grant et Grace Kelly, tourné en partie au Carlton, racontait une série de vols mystérieux de bijoux dans les palaces de la Côte d'Azur.