Un patient en psychiatrie tue son compagnon de chambre à coups de pied

L'agresseur, âgé de 23 ans, avait été admis dans l'établissement lundi dans la journée.

Interné en psychiatrie, un patient a tué son compagnon de chambre au centre d\'admission psychiatrique de Saint-Roch à Nice (Alpes-Maritimes), le 19 mars 2013.
Interné en psychiatrie, un patient a tué son compagnon de chambre au centre d'admission psychiatrique de Saint-Roch à Nice (Alpes-Maritimes), le 19 mars 2013. ( MAXPPP)

Les deux patients étaient dans la même pièce depuis 24 heures. Un homme, interné au centre d'accueil psychiatrique de l'hôpital Saint-Roch, à Nice (Alpes-Maritimes), a tué son compagnon de chambre, mardi 19 mars vers 21h30.

L'agresseur, âgé de 23 ans, avait été admis dans l'établissement la veille. Considéré comme psychotique et ayant "des comportements fluctuants", selon une source proche du dossier, l'homme a battu à mort sa victime à coups de pied, notamment au niveau de la cage thoracique. La victime, un quinquagénaire, était un patient aphasique, fragile et fluet, a précisé la direction de l'hôpital.

"C'est une infirmière, à qui le jeune homme avait dit 'il est mort' et qui avait constaté que ses chaussures étaient couvertes de sang, qui a découvert le quinquagénaire mortellement blessé", détaille France 3 Côte d'Azur. L'agresseur a été interpellé et placé à l'isolement à l'hôpital psychiatrique Sainte-Marie, à Nice. Deux enquêtes, l'une judiciaire, l'autre administrative, ont été ouvertes.