Un mois de mai aux allures d'hiver

Neige en plaine, froid record et déficit d'ensoleillement... La France et l'Europe de l'Ouest subissent une météo exceptionnellement mauvaise.

Paris sous la pluie le 20 mai 2013
Paris sous la pluie le 20 mai 2013 ( MAXPPP)

De la neige dans les Alpes, dans les Vosges, dans le Massif central même à basse altitude... De la neige en plaine aussi en Suisse, un froid record aux Pays-Bas et un déficit d'ensoleillement en France et en Allemagne... L'Europe de l'Ouest subit en cette fin de mai une météo exceptionnellement mauvaise venue du Nord, alors que la douceur s'est installée à l'Est, en Roumanie ou en Russie.

Comment expliquer cette situation exceptionnelle ?

En Europe occidentale, "le coeur froid inclut Londres, Amsterdam, Francfort, Paris...", énumère Olivier Proust, prévisionniste à Météo France, pour qui la météo actuelle est "exceptionnelle", en raison de la "combinaison de différents paramètres" : fortes pluies, déficit de soleil et températures hivernales. Et cela dure trois semaines. "C'est ce qu'on appelle un blocage en météo, avec une sorte de vaste dépression d'altitude coincée sur le nord de l'Europe et qui amène du vent de nord, nord-est, et on se retrouve des systèmes perturbés et froids pour la saison", détaille le spécialiste.

Des records de froid battu pour un mois de mai ?

Météo France a relevé 3,7°C dans la matinée du vendredi 25 mai à Paris, soit la température minimale la plus basse enregistrée un 24 mai depuis... 1887. En France, les températures sont en moyenne inférieures de 5 à 6°C, voire localement 10°C, aux normales saisonnières. Aux Pays-Bas ont aussi été observées jeudi les températures les plus basses enregistrées un 23 mai depuis le début des relevés, en 1901, selon l'Institut météorologique néerlandais.

Plus au sud, en Italie, les thermomètres relevaient 7°C à Milan, 6° à Bergame... "A la même époque l'an dernier, il faisait 30°", remarque Judith Jaquet, du Centre Météo Epson. En Allemagne, par exemple, le mois de mai n'est pas particulièrement froid, mais "ce qui est frappant, c'est le peu de lumière: -50% de soleil en moins par rapport à d'habitude", explique le porte-parole du service de météo Allemagne, Uwe Kirsche.  En Belgique, où les températures moyennes sont 2° inférieures à la normale, l'ensoleillement moyen est pour le moment de 89 heures, contre 191 heures pour un mois de mai (entier) normal, rappelait jeudi un prévisionniste de l'Institut royal météorologique. Idem dans l'est de la France où on avait jamais mesuré si peu d'ensoleillement sur les cinq premiers mois que cette année (moins de 3 heures par jour en moyenne depuis le 1er janvier à Dijon).

Quelles conséquences ?

Autre invitée non attendue de ce mois de mai, la pluie. Elle a perturbé la semaine dernière les premiers jours du Festival de Cannes et devrait de nouveau faire parler d'elle la semaine prochaine au tournoi de Roland-Garros à Paris. Déjà, les agriculteurs constatent les dégâts sur leurs récoltes. La Norvège a elle connu ces derniers jours de très fortes précipitations qui, combinées à la fonte saisonnière des neiges en montagne, ont provoqué des crues dévastatrices. En Suisse, la neige est même réapparue en plaine dans certaines régions vendredi. Elle a aussi a entraîné en Italie l'annulation de la 19e étape du Giro (Tour d'Italie), prévue entre Ponte di Legno (Lombardie) et le Val Martello (Trentin Haut-Adige), à deux jours de l'arrivée dimanche à Brescia.

Et après ?

Globalement, un léger répit est espéré ce week-end sur l'Europe de l'Ouest mais aucune amélioration franche ne se dessine dans les dix jours à venir, souligne Météo France. Le temps restera frais et très perturbé samedi sur le pays, et des averses localement orageuses concerneront encore de nombreuses régions avec une activité plus marquée entre le Centre, le Massif-central, les Alpes, la Bourgogne et la Franche-Comté, selon Météo-France.

Autour de la Méditerranée, les averses seront plus localisées sous un ciel assez lumineux avec un vent d'ouest à nord-ouest soufflant fort autour de 90 km/h en rafales, voire plus de 100 km/h sur les extrémités de la Corse. Sur le littoral atlantique et l'extrême nord du pays, le risque de pluie sera faible et les nuages laisseront percer de belles éclaircies.La limite pluie neige restera basse sur l'ensemble du relief de l'hexagone entre 800 et 1 300 m d'altitude du nord au sud.