Un bracelet hyper sophistiqué fabriqué il y a 10 000 ans

Des chercheurs français ont analysé un bracelet découvert en Turquie et datant du Néolithique. Sa technicité est étonnante.

Pour les chercheurs, il est le témoin précieux d'un artisanat d'un autre âge. Les équipes de l'Institut français d'études anatoliennes d'Istanbul et du Laboratoire de tribologie et de dynamiques des systèmes ont analysé le plus ancien bracelet en obsidienne, une roche volcanique, jamais découvert à ce jour. Il a été trouvé dans les années 1990 sur le site turc d'Aşıklı Höyük.  

En utilisant une technologie développée par l'industrie, les chercheurs ont pu déterminer toutes les opérations réalisées sur la surface du bracelet, mesurant 10 cm de long sur 3,3 cm de large. La dextérité montrée par les hommes qui l'ont fabriqué est étonnante. "Les analyses réalisées ont montré une régularité presque parfaite du bracelet, ce qui laisse penser que les artisans de l'époque ont utilisé des patrons", expliquait le CNRS mardi 6 décembre.

 

Fragment de bracelet en obsidienne découvert sur le site turc d\'Aşıklı Höyü et sa reconstitution numérique (à droite).
Fragment de bracelet en obsidienne découvert sur le site turc d'Aşıklı Höyü et sa reconstitution numérique (à droite). (Obsidian Use Project Archive / CNRS)

Nos ancêtres étaient visiblement des artisans aguerris, note l'institut de recherche. "La finition de la surface du bracelet (très régulière, à l'aspect de miroir) a nécessité l'utilisation de techniques de polissage complexes permettant d'obtenir des qualités de poli à l'échelle du nanomètre, dignes de celles de nos lentilles de télescope."

Les chercheurs vont maintenant utiliser la même technique pour analyser d'autres objets précieux découverts sur des chantiers de fouille turcs.