Cet article date de plus de huit ans.

Succession au PS : qui, quand, comment ?

Jean-Christophe Cambadélis ou Harlem Désir ? Le nom du successeur de Martine Aubry sera officialisé d'ici mercredi. FTVi vous donne les clés pour comprendre cette annonce.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis, tous deux candidats à la tête du PS, encadrent Martine Aubry, le 26 août 2012 à La Rochelle. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

POLITIQUE - Martine Aubry prépare son départ. Alors que les consultations se poursuivent en coulisses, les socialistes ont jusqu'à mardi 11 septembre pour déposer leurs motions en vue du congrès de Toulouse. Principal enjeu concernant la motion préparée par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault : le nom de son premier signataire, qui deviendra probablement le prochain premier secrétaire du PS.

Qui pour succéder à Martine Aubry ?

Deux noms se démarquent : Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir. Le premier, numéro deux du PS lorsque François Hollande était premier secrétaire en 1997, est un spécialiste des relations avec les partis de gauche. Fin manoeuvrier, il était l'un des principaux lieutenants de Dominique Strauss-Kahn. Le second est l'actuel numéro deux du parti, qu'il a dirigé par intérim lors des primaires socialistes l'an dernier. Ancien président de SOS Racisme, il s'est imposé comme un responsable socialiste gestionnaire et prudent.

Selon un sondage Ifop pour Paris Match publié lundi, Harlem Désir est préféré par 72% des sympathisants du parti face à son rival Jean-Christophe Cambadélis, 22%. Sur l'ensemble des Français, 50% disent préférer Harlem Désir et 40% Jean-Christophe Cambadélis.

Comment se passe la désignation ?

La décision appartient à Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault. Les deux responsables doivent en effet soutenir la motion majoritaire de "rassemblement" en vue du congrès de Toulouse en octobre. Lors de ce rendez-vous, les différents courants du PS défendront leurs motions, qui seront soumises au vote des militants. Ce vote devrait être une formalité pour la motion Aubry-Ayrault, cinq mois après l'élection de François Hollande.

L'essentiel se joue donc ces jours-ci, avec le choix du premier signataire de la motion majoritaire, qui deviendra le favori pour succéder à Martine Aubry à Toulouse. Un choix qui s'effectue dans l'ombre, au gré des consultations de la première secrétaire et du Premier ministre, et qui suscite de vives critiques. Pour l'ancien ministre de la Culture, Jack Lang, le "retour au népotisme" est à l'oeuvre au PS, tandis que Jean-François Copé ironise sur ce mode de désignation en contradiction avec "les leçons de démocratie interne" des socialistes.

Quand saura-t-on ?

La date butoir pour déposer les "motions" préparant le congrès de Toulouse est mardi à minuit. Mercredi à 16 heures, se réunit le Conseil national du parti pour entériner les "motions", selon le calendrier établi par le PS. Quand Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault annonceront-ils donc le nom du premier secrétaire ? "Ce sont eux qui vont décider comment ils communiquent", a affirmé laconiquement lundi devant la presse le porte-parole du PS David Assouline.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.