Cet article date de plus de neuf ans.

Six membres de l'ETA arrêtés en France

Les arrestations ont été menées au petit matin, mardi 7 mai, à Blois, Brive-la-Gaillarde et Montpellier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors d'une manifestation de soutien à des membres d'ETA incarcérées en Espagne, le 12 janvier 2013 à Bilbao. (MAXPPP)

Six membres de l'ETA ont été arrêtés en France, a annoncé, mardi 7 mai, le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Les arrestations ont été menées au petit matin à Blois (Loir-et-Cher), Brive-la-Gaillarde (Corrèze) et Montpellier (Hérault). "Cinq des six personnes faisaient l'objet d'une inscription antérieure au fichier des personnes recherchées", ajoute le ministère. Selon une source proche de l'enquête, il s'agirait de membres de l'appareil logistique de l'organisation séparatiste basque.

"Malgré les évolutions positives enregistrées sur le dossier au pays basque espagnol, notre territoire national n'a toujours pas cessé d'être une base de repli logistique et militaire pour les structures clandestines de l'organisation", ajoute le communiqué, qui se félicite de "l'excellence de la coopération franco-espagnole dans le domaine du renseignement et de la police judiciaire".

L'ETA, rendue responsable de la mort de 829 personnes en plus de quarante ans de lutte armée pour l'indépendance du Pays basque et de la Navarre, classée organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union européenne, a annoncé le 20  ctobre 2011 mettre fin définitivement à la violence. Le groupe refuse en revanche de se dissoudre et de rendre les armes, comme l'exigent la France et l'Espagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.