Santé : comment remédier aux déserts médicaux

C'est un amendement sur l'installation des médecins qui fait polémique : les députés envisagent d'interdire à un professionnel d'installer son cabinet dans une zone déjà pourvue.

FRANCE 2

Des campagnes où les cabinets médicaux sont de plus en plus rares, des quartiers entiers de grandes villes où la pénurie s'installe. Et si la solution pour conjurer les déserts médicaux c'était tout simplement d'obliger de jeunes médecins à s'y installer ? À Cheval-Blanc dans le Vaucluse, l'idée séduit les 4 000 habitants de la commune qui cherchent désespérément de nouveaux médecins, il ne reste qu'un seul généraliste.

Mois de 250 médecins pour 10 000 habitants

En mars prochain, le docteur Sergent prendra sa retraite. Après des mois de recherche, il n'a trouvé aucun successeur et pourtant il s'oppose aux installations forcées, car pour lui il s'agit surtout d'un manque de vocation. Aujourd'hui dans des dizaines de départements on dénombre moins de 250 médecins pour 10 000 habitants, pour y remédier les députés souhaitent interdire l'installation des jeunes médecins dans les zones où les généralistes sont parfois en surnombre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un médecin prend la tension d\'une patiente, le 29 mars 2007. 
Un médecin prend la tension d'une patiente, le 29 mars 2007.  (HOUIN GERARD / SIPA)