Cet article date de plus de huit ans.

Saintes : le wagon d'un train de marchandises déraille

L'accident n'a pas fait de blessé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La gare de Saintes (Charente-Maritime), où le wagon d'un train de fret a déraillé, le 16 juillet 2013. (GOOGLE STREET VIEW)

Un wagon d'un train de fret a déraillé, mardi 16 juillet, à quelques mètres de la gare de Saintes (Charente-Maritime), sans faire de blessé, a-t-on appris auprès de la SNCF. L'accident a provoqué de fortes perturbations sur les lignes au sud de la ville, notamment sur les trajets Saintes-Royan, Bordeaux-Royan et Angoulême-Saintes.

Un essieu défectueux

"C'est une voiture d'un train de fret transportant du gravier qui est sortie des voies. Un essieu [ou roue] s'est rompu et, du coup, elle s'est couchée sur la voie", a indiqué une porte-parole de la SNCF, confirmant une information de France Bleu La Rochelle. Selon Guy Rambeau, délégué du personnel CGT à Saintes, l'incident s'est produit au départ de cette commune. L'essieu cassé aurait tapé sur au moins 200 m de voie, "cisaillant les boulons des éclisses", ces pièces métalliques reliant les rails entre eux. Un seul wagon s'est couché sur les quinze que compterait le train.

Selon le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, il "s'agit d'une erreur d'aiguillage et là, dès lors qu'il y a un accident, ou un incident, une enquête est menée". Il n'a pas apporté d'autre précision. La direction de la SNCF pour l'Aquitaine et le Poitou-Charentes a pour sa part indiqué être en train de "réunir les éléments" sur les circonstances de l'accident, mais n'a pas livré davantage de détails. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.