Retraitée décapitée à Agde : le suspect principal est mis en examen pour assassinat

Publié Mis à jour
Retraitée décapitée à Agde : le suspect principal est mis en examen pour assassinat
Article rédigé par
J.Vitaline, S.Bonnet, France 3 Occitanie, P.Guény - France 3
France Télévisions

Trois jours après le meurtre d'une retraitée à Agde (Hérault), c'est toujours la stupeur et l'incompréhension, dans le quartier où elle résidait. Le suspect a été mis en examen pour assassinat, samedi 16 octobre. 

L'homme accusé d'avoir décapité une septuagénaire à Agde (Hérault), s'appelle Jean-Michel Moulin et a 51 ans. L'ancien boxeur a été trahi par de nombreux indices. Reconnu sur les images de vidéosurveillance, il a aussi laissé des traces ADN sur la scène de crime. Placé en garde à vue depuis jeudi, il assure qu'il ne se souvient de rien, évoquant des problèmes de mémoire que son épouse a confirmé. "L'épouse évoque des problèmes neurologiques importants, qui lui causent d'importants troubles de la mémoire depuis quelques années", explique Raphaël Balland, procureur de la République à Béziers (Hérault). 

Jean-Michel Moulin avait tenté sa chance en politique 

Au domicile de Jean-Michel Moulin ont été retrouvés des post-its qui lui servaient de pense-bête, pour lui rappeler ce qu'il devait faire dans la journée. L'homme de 51 ans avait tenté sa chance aux élections municipales d'une commune dans le Nord sous les couleurs du FN. Il vivait depuis 18 mois dans la commune d'Agde (Hérault). Le principal suspect a été mis en examen pour assassinat et vol le samedi 16 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.