VIDEO. Avec "Minute", on a "la nausée et les mains sales", raille Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education a cité Pierre Desproges, mercredi, pour commenter la une du magazine d'extrême droite à son sujet.

Voir la vidéo

Najat Vallaud-Belkacem est la nouvelle cible privilégiée d'une partie de la droite et de l'extrême droite. "La provocation", titre le magazine Minute. "L'ayatollah, enquête sur la ministre de la rééducation nationale", écrit Valeurs Actuelles en une. Face à ces attaques, la ministre a cité Pierre Desproges à la sortie du Conseil des ministres, mercredi 3 septembre : "C'est beaucoup plus économique de lire Minute que d'acheter Sartre. Pour le prix d'un journal, vous avez à la fois la nausée et les mains sales."

La citation est presque fidèle : "Il est plus économique de lire Minute que Sartre. Pour le prix d'un journal, on a la nausée et les mains sales", lançait l'humoriste dans un célèbre sketch.

La veille, Najat Vallaud-Belkacem a fait une nouvelle mise au point sur France 2, dénonçant "l'ère de la rumeur" pour évoquer les fausses informations qui circulent sur son identité ou son projet politique. "Même ma coupe de cheveux courte serait la preuve ultime que j'essaie de transformer les filles en garçon, a-t-elle insisté. Non, mon objet n'est pas celui-là. Mon objet est de faire en sorte de promouvoir la culture de l'égalité entre les filles et les garçons."

La ministre de l\'Education, Najat Vallaud-Belkacem, au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour la rentrée scolaire, le 2 septembre 2014.
La ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour la rentrée scolaire, le 2 septembre 2014. (ETIENNE LAURENT / AFP)