"Il a besoin de ces échanges directs" : le ministre Pap Ndiaye va inviter à déjeuner des personnels de l'Éducation nationale une fois par mois

Le premier rendez-vous est fixé rue de Grenelle, ce jeudi midi avec des professeurs et directeurs d'écoles, de collèges, de lycées, un inspecteur et une psychologue.

Article rédigé par
Thomas Giraudeau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye devant l'Élysée, mercredi 14 septembre. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Je tiens à pouvoir dialoguer directement avec vous aussi souvent que possible.Un déjeuner particulier au ministère de l'Education se tient ce jeudi 20 octobre : dix personnels, enseignants et non-enseignants, sont conviés à la table du ministre Pap Ndiaye. Il s'agit d'une première pour le ministre, qui entend bien reproduire ce rendez-vous, idéalement une fois par mois, afin de tenter de renouer le lien avec la communauté éducative. Au menu : que ces personnels lui fasse part de leurs conditions de travail, leur rémunération, leur quotidien en classe. 

>> Enseignants contractuels, hausses de salaires, éducation sexuelle... Le "8h30 franceinfo" de Pap Ndiaye

C'est aussi une nouvelle rupture avec son prédécesseur, Jean-Michel Blanquer, accusé de décider "d'en haut", sans prendre en compte les remontées du terrain. Pap Ndiaye a, lui, "besoin de ces échanges directs" : ils alimentent ses réflexions sur ce qu'il faut changer à l'école, nous dit-on au ministère.

"Un autre son de cloche"

Pour ce premier déjeuner, la rue de Grenelle a donc sélectionné dix personnels, parmi les quelques dizaines de volontaires qui se sont inscrits sur une page web dédiée : il s'agit de professeurs et directeurs d'écoles, de collèges, de lycées, un inspecteur, une psychologue. Dans son message d'invitation, le ministre écrit ainsi "Comme vous le savez, j’ai récemment pris mes fonctions à la tête du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Je tiens à pouvoir dialoguer directement avec vous aussi souvent que possible. Je le fais déjà lors de mes déplacements. De plus, je souhaite vous inviter, par groupes de dix personnes, à venir échanger avec moi à l’occasion d’un déjeuner au ministère. Je m’assurerai simplement d’avoir une représentation des différents niveaux, académies, âges et professions. Vos frais de déplacement seront entièrement pris en charge."

>> École : qu'est-ce qu'une atteinte à la laïcité et comment la détecter ?

Si "Ce rendez-vous sera un moment d’échange et de réflexion sur l’École avec le Ministre, pas le lieu de résolution de problèmes personnels", peut-on lire sur le site officiel, tous sont invités à parler librement, dans un cadre moins formel, moins contrôlé que lors des visites du ministre dans les établissements, et moins médiatique aussi. Tous ces échanges seront "hors micro" : "Il n’y aura pas de communication des échanges sur les réseaux sociaux, ni enregistrement ni vidéo. Nous nous engageons à ne pas communiquer sur ces échanges sans votre autorisation", prévient le ministère. De quoi intriguer les syndicats enseignants interrogés qui se demandent ce qu'il va en ressortir, quand eux participent en ce moment à des concertations avec le ministère sur les rémunérations. Un représentant syndical s'étonne : Pap Ndiaye a peut-être envie d'entendre "un autre son de cloche que le nôtre".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rentrée scolaire 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.