Cantines scolaires : vers 50 % de produits issus du bio

D'ici 2022, Emmanuel Macron a promis que la moitié des produits proposés par les cantines scolaires seront issus des circuits courts.

France 3

Depuis quelques années, au lycée du pays de Saint-Omer, les élèves mangent du bio et des produits de la région. "En entrée, aujourd'hui par exemple, ils ont le choix entre une salade verte des marais de Saint-Omer et une betterave rouge bio...", explique le cuisinier du lycée de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. Entre les prunes du verger du lycée et le gratin de choux-fleurs du maraîcher voisin, les élèves de ce lycée professionnel ont le choix de bien manger, mais un simple coup d'oeil au plateau permet de bien comprendre qu'un vrai travail de pédagogie s'impose, notamment sur les légumes.

Pas de surcoût

Cela fait quatre ans qu'un projet d'établissement a été lancé pour que le lycée s'approvisionne local et bio. Finis les achats centralisés à un seul grossiste, la filière courte a pris le relais, et c'est une révolution culturelle. Et manger local ou bio n'est pas forcément synonyme de surcoût, le plateau-repas est passé de 2,10 euros à 2,25 euros seulement.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Doignies (Nord) a servi les enfants de l\'école de sa commune, le 4 septembre 2017.
Le maire de Doignies (Nord) a servi les enfants de l'école de sa commune, le 4 septembre 2017. (MAXPPP)