Redoine Faïd : le fugitif est un "sociopathe", un "manipulateur", selon un rapport psychiatrique

Le braqueur s'est évadé de la prison de Sequedin (Nord) samedi. RTL publie un rapport d'expertise réalisé le 17 mars. 

Redoine Faïd, photographié ici le 22 novembre 2010, lors de la sortie de son livre \"Braqueur : des cités au grand banditisme\".
Redoine Faïd, photographié ici le 22 novembre 2010, lors de la sortie de son livre "Braqueur : des cités au grand banditisme". (MAXPPP)

Redoine Faïd, le braqueur qui s'est évadé samedi de la prison de Sequedin (Nord), est un "sociopathe". Vendredi 19 avril, RTL a publié l'expertise psychologique du fugitif, effectuée lors d'un entretien avec un psychiatre en mars 2012. Le document était destiné à être "ajouté au dossier d'instruction sur la mort d'Aurélie Fouquet", policière tuée en 2010 lors d'une fusillade à laquelle Redoine Faïd est soupçonné d'avoir participé. Francetv info revient sur les conclusions du psychiatre Xavier Masson qui confirme, explique la radio, "le côté manipulateur et sociopathe du braqueur".

"On ne fait pas long feu dans le braquage avec un pois chiche dans le cerveau. Il faut maîtriser tous les aspects", a expliqué Redoine Faïd à l'expert psychiatre. Dans son rapport de 10 pages, le médecin décrit le brauqueur comme un "prédateur social", baigné dans la délinquance depuis l'âge de 6 ans. De son propre aveu d'ailleurs : "On se shootait à l'adrénaline des 'bracos', j'étais devenu dépendant, bracodépendant", lui a confié Redoine Faïd, interrogé sur son mode de vie dans les années 1990. 

Outre un don "pour la manipulation", "le passé de monsieur Redoine Faïd montre qu'il présente un état dangereux pour la sécurité publique", a expliqué l'expert avant de conclure : "Si les faits qui lui sont reprochés étaient avérés, il n'existe pas de traitement efficace de la sociopathie. L'hypothèse d'une reprise de ce comportement confirmerait qu'il est peu curable ou réadaptable". Une conclusion d'autant plus inquiétante que l'homme demeure introuvable depuis bientôt une semaine.