Cet article date de plus de deux ans.

Propos sur les Tchétchènes : la Ligue des droits de l'homme dépose plainte contre le maire de Nice Christian Estrosi pour "diffamation publique à caractère racial"

Le maire de Nice Christian Estrosi avait tenu des propos en juin dernier sur la communauté tchétchène après des scènes de violences dans un quartier de Dijon. La Ligue des droits de l'homme a déposé plainte, mercredi 22 juillet, rapporte France Bleu Azur. 

Article rédigé par
avec France Bleu Azur - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Christian Estrosi, maire de Nice, le 13 décembre 2019. (DYLAN MEIFFRET / MAXPPP)

La Ligue des droits de l'homme a déposé plainte contre le maire de Nice Christian Estrosi pour "diffamation publique à caractère racial", mercredi 22 juillet, indique France Bleu Azur vendredi 24 juillet. Cela concerne des propos tenus par l'élu en juin sur la communauté tchétchène, après des scènes de violences dans un quartier de Dijon.

Une allégation qui "porte atteinte à l'honneur ou à la considération des personnes tchétchènes", selon la LDH 

Le 16 juin dernier, l'élu avait déclaré sur BFMTV que "dans un certain nombre de quartiers de France, la communauté tchétchène, face à d'autres communautés, lutte pour avoir le monopole du marché de la drogue". 

Pour la Ligue, il s'agit "d'une allégation ou imputation d'un fait précis, à savoir le trafic de stupéfiants" qui "porte atteinte à l'honneur ou à la considération des personnes tchétchènes à raison de leur origine ou de leur appartenance à cette nation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Provence-Alpes-Côte d'Azur

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.