Cet article date de plus de trois ans.

Printemps Solidaire : la France en retard sur l'aide aux pays les plus pauvres

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Printemps Solidaire : la France en retard sur l'aide aux pays les plus pauvres
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le concert Printemps Solidaire avait notamment pour but de faire réagir le gouvernement sur son retard de donation de 0,7% de ses richesses aux pays les plus pauvres.

Le 17 septembre dernier, lors du concert Printemps Solidaire, qui s'est déroulé place de la Concorde à Paris, on pouvait apercevoir un peu partout le chiffre 0,7. De quoi s'agit-il ? Il y a 48 ans, la France s'était engagée auprès de l'ONU à donner 0,7% de ses richesses aux pays les plus pauvres. Mais pour l'instant, question solidarité internationale, on est un peu en retard… En effet, l'Hexagone ne donne que 0,38% de son revenu national brut.

L'aide publique au développement baisserait 

"Dans une période comme celle-ci, plutôt qu'avoir la tentation de replis, il faut jouer l'ouverture intelligente et maîtrisée. Parce que  si on ne le fait pas, on va se le reprendre dans la gueule", explique Luc Barruet, porte-parole de Printemps Solidaire. "Je donne un exemple. Si aujourd'hui il y a plus d'insécurité en France liée au radicalisme et à l'intégrisme, notamment dans la région sahélienne, il faut commencer par piloter des projets d'éducation et faire en sorte que les populations dans ces zones-là aient accès aux premières nécessités. Sinon, ce travers va se renforcer dans les années qui viennent", prévient-il.

Cinq pays respectent leurs engagements auprès de l'ONU : la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Côté français, ce n'est pas gagné. En juillet, le gouvernement a annoncé que l'aide publique au développement baisserait de 140 millions d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.