Cet article date de plus de six ans.

Pollution : du mieux jeudi, pas de circulation alternée prévue à Paris

Contrairement à mercredi, le seuil d'alerte aux particules ne sera pas atteint jeudi, selon les prévisions de l'association Airparif.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un panneau indique une alerte à la pollution, le 18 mars 2015, à Paris. (CITIZENSIDE/CAROLINE PAUX / AFP)

On respirera bientôt mieux à Paris. L'association de surveillance de la qualité de l'air Airparif annonce, mercredi 18 mars, que l'Île-de-France sera concernée, jeudi, par un épisode de pollution de moindre en ampleur que mercredi. Le seuil d'alerte ne devrait pas être atteint et aucune mesure de circulation alternée dans la capitale ne devrait être prise.

La pollution sera "moyenne" jeudi en Île de France, avec un indice de 73/100, alors qu'elle est "élevée" mercredi (90/100), indique Airparif. La pollution était considérée "élevée" mardi (84/100) et "moyenne" lundi (66/100).

Pas de circulation alternée

"En l'absence de deux jours d'alerte consécutifs, on n'est pas en mesure de demander la mise en place de la circulation alternée, indique la mairie de Paris, contactée par francetv info. Cela pourrait toutefois changer si Airparif modifie ses prévisions lors de son point de 17 heures."

La maire de Paris, Anne Hidalgo, envisageait, depuis mardi, de demander la mise en place de la circulation alternée à Paris pour la journée de jeudi. "Si Airparif prévoit que le dépassement du seuil d'alerte aux particules se poursuit jeudi, la ville demandera immédiatement à l’Etat de mettre en œuvre la circulation alternée dès jeudi", a indiqué la ville de Paris, mardi soir. La mairie envisageait aussi de demander "le contournement de l’Ile-de-France par les poids lourds de transit" et "la gratuité des transports collectifs en Ile-de-France"

Il y a un an, la circulation alternée était mise en place

Le niveau d'alerte à la pollution aux particules a été dépassé, mercredi, à Paris, avec un indice de 90/100. La concentration moyenne de particules PM 10 (diamètre inférieur à 10 microns) sur la journée devait dépasser les 80 microgrammes par mètre cube. Il est ainsi recommandé aux personnes vulnérables et sensibles d'éviter les activités physiques et sportives intenses en plein air ou en intérieur.

Il y a un an, le 17 mars 2014, une mesure de circulation alternée avait été prise à Paris en raison d'un pic de pollution. Le résultat de cette mesure avait été modeste : la concentration de particules avait baissé de 6%, malgré une circulation en baisse de 18%. En effet, la pollution aux particules fines n'est pas uniquement due à la circulation des voitures et des camions, puisque les transports ne représentent que 25% des émissions en Ile-de-France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.