Cet article date de plus de huit ans.

Pierre Laurent réélu secrétaire national du PCF avec 100% des voix

L'élection s'est tenue à l'occasion du 36e congrès du PCF, organisé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, réélu le 10 février 2013, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Elu avec 100% des 624 votes exprimés (92 blancs et nuls) sur les 716 votants. Avec ce score des plus confortables, Pierre Laurent, 55 ans, a été reconduit dimanche 10 février à son poste de secrétaire national du Parti communiste français, lors du 36e congrès du PCF, organisé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). 

Pour "la première fois depuis longtemps", selon les organisateurs, aucune liste alternative ne s'est présentée face à celle de Pierre Laurent, lequel a succédé en 2010 à Marie-George Buffet. "Après un congrès rassembleur, combatif qui montre un dynamisme évident du PCF, personne n'a intérêt à mépriser ces forces de gauche", a-t-il prévenu en réponse aux dernières critiques du PS. "Il va falloir faire avec nous, comme on est", a assuré Pierre Laurent, soulignant que son mouvement était "au coeur de la gauche".

Un secrétaire national qui mène son combat au Sénat

L'arrivée de Pierre Laurent au Sénat "lui a donné une autre visibilité nationale", a souligné le porte-parole du parti, Olivier Dartigolles. Dans la chambre haute, le groupe communiste a bataillé pour rejeter plusieurs textes défendus par l'exécutif.

Le secrétaire national du PCF va désormais devoir s'atteler aux élections municipales et européennes de 2014. "Ce qui suit n'est pas un long fleuve tranquille", reconnaît Olivier Dartigolles. Avant cela, il a d'ores et déjà interpellé le gouvernement sur trois sujets: l'amnistie pour les syndicalistes poursuivis en justice, la loi sur les licenciements boursiers et le droit de vote des étrangers, assumant ce rôle de caillou dans la chaussure de l'exécutif. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.