Palmarès du bac 2011 : plus de 200 lycées décrochent un 100% de réussite

Le ministère de l'Education a mis en ligne les "indicateurs" de résultats à l'examen des 4 000 lycées. Selon les critères retenus, les classements des établissements se révèlent très différents. 

En 2011, 85,6% des candidats ont décroché leur diplôme au baccalauréat.
En 2011, 85,6% des candidats ont décroché leur diplôme au baccalauréat. (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP)

Dix mois après les épreuves, les chiffres détaillés sont enfin disponibles. Le ministère de l'Education nationale a mis en ligne, mercredi 4 avril, les "indicateurs" de résultats au dernier baccalauréat des 4 000 lycées français. Pour la session 2011, qui a vu 85,6% des candidats décrocher le diplôme, il y a trois critères : le taux de réussite au bac, le taux d'accès depuis la 2nde et la 1ère, la proportion de bacheliers parmi les sortants. 

Il est possible de lire ces chiffres de façons différentes. En témoignent les palmarès parus dans la presse, dont les indicateurs varient.

• Le Monde propose ainsi un moteur de recherche qui fait le classement des lycées par taux d'admission. On y observe que 104 lycées d'enseignement général et technologique français et 112 d'enseignement professionnel ont eu 100% de taux de réussite au bac 2011, toutes séries confondues. Le premier de la liste est le lycée privé Marie-Immaculée de Caen (Calvados). 

• Avec une autre méthodologie, Le Parisien conclut, lui, que le premier lycée de France est un établissement privé juif, le lycée Merkaz Hatorah du Raincy (Seine-Saint-Denis). Pour établir ce classement, le journal a tenu compte de quatre critères, dont le taux de succès général du lycée, le taux d'élèves de 2nde obtenant leur bac dans le même lycée ou encore la valeur ajoutée du lycée calculée par le ministère.

• De son côté, L'Express publie un classement national mais explique que les meilleurs lycées de France "ne sont pas ceux qu'on croit (...)". Pour l'hebdomadaire, "on ne peut pas comparer les indicateurs de résultats 2011 avec ceux des années précédentes, le ministère de l’Education nationale ayant profondément modifié leur composition en 2008". 

Reste une question : au vu des multiples différences de ces classements et le grand écart réalisé par certains établissements, est-ce bien révélateur de classer les lycées ?