Outre ces nouveaux radars le premier ministre a annoncé d'autres mesures destinées à faire baisser la mortalité routière

A l'avenir, les panneaux n'annonceront plus seulement un dispositif radar fixe mais une zone plus vaste de "contrôles radar fréquents" afin que les automobilistes ne ré-accélèrent après le passage du radar.La mesure porte sur les 800 radars fixes qui seront installés d'ici 2012.

Radar fixe
Radar fixe

A l'avenir, les panneaux n'annonceront plus seulement un dispositif radar fixe mais une zone plus vaste de "contrôles radar fréquents" afin que les automobilistes ne ré-accélèrent après le passage du radar.

La mesure porte sur les 800 radars fixes qui seront installés d'ici 2012.

Par ailleurs, 100 radars d'un nouveau type seront mis en place à partir de 2011: des radars "tronçon" qui contrôleront la vitesse moyenne entre deux points sur une distance de quelques kilomètres dans des "zones sensibles" (virages dangereux ou abords de chantiers par exemple).

La lutte contre l'alcool et la drogue au volant sera renforcée : les véhicules de police et de gendarmerie seront équipés de 5.000 éthylomètres électroniques à compter de cette année, soit 1.800 appareils supplémentaires.

"Il est hors de question de relâcher l'effort sur ces sujets", a déclaré le Premier ministre à l'issue d'un comité interministériel sur la sécurité routière rappelant que l'objectif du gouvernement est de descendre sous la barre "symbolique" des 3.000 morts d'ici 2012.

Le nombre des tués sur les routes en France métropolitaine a stagné en 2009, après sept années consécutives de baisse, avec 4.262 victimes, soit 13 de moins qu'en 2008 (-0,3 %).