Feuilleton : Nîmes, la petite Rome (4/5)

France 2 nous emmène à Nîmes (Gard) sur les traces de l'Empire romain. Chaque année, pendants quelques jours, petits et grands se prennent au jeu et travaillent comme au temps de César. Légionnaires, centurions et gladiateurs font leur retour dans les arènes.

FRANCE 2

À Nîmes (Gard), la ville semble envahie par une armée de soldats romains. À chaque coin de rue, des reconstitutions antiques ont lieu, comme à la Maison Carrée, ce temple du Ier siècle. Éric Teyssier, le professeur d'histoire, s'est mué en général, tandis que Jean-Luc Féraud incarne un centurion. C'est un rêve d'enfant. C'est la neuvième année qu'il participe à l'événement. À 55 ans, ce Nîmois d'adoption s'émerveille encore devant la tour Magne, un vestige de l'ancienne fortification romaine. Une tour qu'il connaît bien. De l'imaginaire d'un petit garçon est née une passion dévorante.

À pied d'œuvre dans les fouloirs antiques

Dans la plaine viticole de Beaucaire (Gard), les années passent, les générations se succèdent, et la passion reste. Ils ont 8, 10 ou 12 ans, et le temps d'un week-end, ils vivent et travaillent comme des Romains, motivés et déjà à pied d'œuvre dans ce fouloir antique. Plus de 3 000 litres de jus sont récoltés dans les cuves en pierre sous les yeux de visiteurs avertis, admis exceptionnellement ce jour-là dans la propriété. Dans le fouloir, une bonne moitié du jus des raisins est déjà récupérée. Ce pressoir a été construit à l'identique. Le jus fermentera deux à trois semaines dans les jarres avant d'être filtré et mis en bouteille. 10 000 bouteilles de vin antique sont produites ici chaque année. Au même moment, à Nîmes, 12 000 spectateurs s'installent sur les gradins des arènes. Les grands jeux romains vont commencer...

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaque année, à Nîmes (Gard), pendants quelques jours, petits et grands se prennent au jeu et travaillent comme au temps de César.
Chaque année, à Nîmes (Gard), pendants quelques jours, petits et grands se prennent au jeu et travaillent comme au temps de César. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)