Nouvelles profanations de cimetières

Deux cimetières ont été vandalisés ces dernières heures, dans le Calvados et en Haute-Garonne. Des tags de haine ont aussi été relevés ailleurs. L'exécutif promet des sanctions.

France 2

Alors que les cinq adolescents qui ont profané un cimetière juif en Alsace ont été mis en examen ce mercredi 18 février, d'autres villages de France ont découvert des cimetières saccagés.
À Tracy-sur-Mer, dans le Calvados, c'est la consternation. Des crucifix ont été brisés ou plantés à l'envers et des objets ont été renversés. "C'est dégoûtant, de faire des choses pareilles. Ils ne peuvent pas laisser les morts se reposer en paix ?" s'indigne une femme à la caméra de France 2. À Saint-Béat, en Haute-Garonne, le cimetière a aussi été profané. Le maire, Alain Frisoni, évoque un "acte de vandalisme stupide". "Personne n'a été visé", ajoute-t-il.

Croix gammées et symboles d'extrême droite

En 2014, 206 cimetières chrétiens, 6 cimetières juifs et 4 carrés musulmans ont été vandalisés, selon le ministère de l'Intérieur.
Par ailleurs, des croix gammées et des symboles d'extrême droite ont été repérés dans les rues d'Issoudun (Indre) et de Challans (Vendée). François Hollande promet que les auteurs de tous ces actes seront identifiés et punis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rabbin prie devant des tombes juives profanées dans le cimetière de Sarre-Union (Bas-Rhin), le 17 février 2015.
Un rabbin prie devant des tombes juives profanées dans le cimetière de Sarre-Union (Bas-Rhin), le 17 février 2015. (MAXPPP)