Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron ne s'exprimera qu'après avoir rencontré les élus locaux et des représentants de la société civile

L'Élysée affirme qu'il n'y a pas de scénario écrit à l'avance.
Article rédigé par Julie Marie-Leconte
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Emmanuel Macron a embarqué le 21 mai 2024 au soir pour se rendre en Nouvelle-Calédonie. (LUDOVIC MARIN / POOL)

Alors qu'Emmanuel Macron est en route pour la Nouvelle-Calédonie, l'Élysée affirme mercredi 22 mai à franceinfo qu'il n'y a pas de scénario écrit à l'avance. Le président de la République doit arriver jeudi matin (heure locale) dans l'archipel français, où le retour au calme est fragile. Il s'y rend pour y installer une "mission", a précisé mardi Prisca Thevenot, la porte-parole du gouvernement. Un déplacement express, qui va durer une journée.

Les contours de cette mission ne sont pas définis, soutient le Palais. Aussi, sa composition et sa feuille de route pourront évoluer en fonction des échanges qu'aura Emmanuel Macron sur place. Il ne s'exprimera d'ailleurs qu'après avoir rencontré à la fois les élus locaux, ainsi que des représentants de la société civile, indique son entourage.

Un message à faire passer

Une chose est sûre, en revanche : si le chef de l'État fait près 30 000 kilomètres pour être aux côtés des Calédoniens, c'est qu'il a des messages à faire passer, expliquent ses conseillers, et qu'il est convaincu que son déplacement doit permettre d'enclencher une phase de reprise de discussions.

Le président mûrissait l'idée de ce déplacement surprise depuis plusieurs jours, selon son entourage. Il intervient alors que se multiplient les demandes de report du projet de loi constitutionnelle sur le corps électoral, rejeté par les indépendantistes et à l'origine de la crise qui secoue la Nouvelle-Calédonie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.