Émeutes en Nouvelle-Calédonie : plus de 600 gendarmes mobilisés pour dégager les routes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : plus de 600 gendarmes mobilisés pour dégager les routes
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : plus de 600 gendarmes mobilisés pour dégager les routes Émeutes en Nouvelle-Calédonie : plus de 600 gendarmes mobilisés pour dégager les routes (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Lay, Nouvelle-Calédonie La 1ère, A. Palussière, O. Sauvayre
France Télévisions
France 2
Les violences en Nouvelle-Calédonie ont déjà provoqué la mort de six personnes en six jours. Pour reprendre le contrôle de la situation, plus de 600 gendarmes ont été mobilisés pour dégager les axes de circulation.

Pour empêcher les barrages, les moyens sont de mise : des tractopelles et même des tanks sont utilisés pour dégager les voitures bloquant les axes de circulation. Avec des blindés dans le centre de Nouméa (Nouvelle-Calédonie), c’est le début d’une grande opération lancée par le gouvernement. 600 gendarmes sont mobilisés avec un objectif : reprendre le contrôle de l’axe de circulation qui relie le centre-ville de Nouméa à l’aéroport de Tontouta.

Une opération compliquée

Pour autant, la reprise de cet axe stratégique par les forces de l’ordre n’est pas une mince affaire. “Je ne vais pas vous dire que la circulation peut être rétablie, parce que nous n’en sommes pas là”, déplore Louis Le Franc, Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie. Selon lui, il est difficile d’y voir clair : “C’est une opération qu’on va conduire demain, peut-être encore après-demain”, explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.