Cyclone Niran : premiers dégâts en Nouvelle-Calédonie

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Cyclone Niran : premiers dégâts en Nouvelle-Calédonie
France 3
Article rédigé par
S.Lanson, Nouvelle-Calédonie la 1ère, F.Dumont - France 3
France Télévisions

Le cyclone Niran a touché la Nouvelle-Calédonie dans la nuit du vendredi 5 mars au samedi 6 mars. Des rafales de vent dépassant les 200 km/h ont été enregistrées. 

Face aux rafales de vent de plus de 200 km/h, des bateaux ne font pas le poids dans le port de Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Certains sombrent même au fond des eaux. Mais à Nouméa, c’est aussi la terre qui est touchée par le cyclone Niran, classé alors catégorie 5, la plus élevée. Les cabanes et les toitures en tôle ne peuvent pas résister aux bourrasques de vent. Les arbres s’écrasent au sol.

400 personnes ont quand même préféré fuir leurs habitations

Des habitants préfèrent rester chez eux coûte que coûte plutôt que d’aller en centre d’accueil. 400 personnes ont quand même préféré fuir leurs habitations. La ville de Nouméa a ouvert trois centres d’accueil : des hébergements de fortune dans des gymnases, mais qui rassurent les habitants. Le cyclone tropical Niran est moins intense que prévu et devrait être rétrogradé en catégorie 4. D’après un bilan provisoire, il n’aurait fait aucune victime sur l’île, seulement des dégâts matériels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.