Landes : une jeune femme retrouvée morte dans un tunnel sous une voie SNCF à Mont-de-Marsan

La piste criminelle est privilégiée. Une autopsie sera pratiquée, sans doute lundi.

Le corps d\'une femme retrouvé dans un tunnel sous la voie ferrée à 700 mètres à vol d\'oiseaux de la gare de Mont-de-Marsan, le 7 juillet 2019.
Le corps d'une femme retrouvé dans un tunnel sous la voie ferrée à 700 mètres à vol d'oiseaux de la gare de Mont-de-Marsan, le 7 juillet 2019. (GOOGLE MAPS)

Une jeune femme a été retrouvée morte dimanche 7 juillet au matin dans un tunnel sous la voie SNCF à Mont-de-Marsan (Landes), rapporte France Bleu Gascogne. La piste criminelle est privilégiée.

Le corps de cette femme gisait dans un tunnel sous la voie ferrée à 700 mètres à vol d'oiseaux de la gare de Mont-de-Marsan. Il a été découvert vers six heures du matin dimanche. Quatre pompiers se sont rendus sur place, mais ils n'ont pas réussi à réanimer la victime qui n'a pas encore pu être identifiée.

Des traces de violences sur le corps

Sa mort est sans doute d'origine criminelle : des traces de violences ont été découvertes sur son corps. Le procureur de la République, Olivier Janson, a ouvert une enquête qu'il a confié conjointement au commissariat de Mont-de-Marsan et à la Direction interrégionale de la police judiciaire de Bordeaux.

Des techniciens en identification criminelle, habillés en combinaison blanche, se sont rendus sur place pour essayer de relever le maximum d'indices pour tenter de comprendre ce qui a pu se passer dans ce quartier pavillonnaire de Mont-de-Marsan. Ils ont "figé la scène" le temps d'effectuer leur travail. Le périmètre autour de ce tunnel sous la voie SNCF qui permet de relier Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont a été bouclé.

Des habitants du quartier ont expliqué à France Bleu Gascogne que le tunnel ferroviaire était assez emprunté le samedi soir, notamment par des personnes rentrant de discothèque pour rejoindre Saint-Pierre-du-Mont. Ils ont évoqué des squats réguliers dans le secteur et de nombreuses bagarres.

Le corps de la victime a été transféré sur Bordeaux pour y être autopsié, sûrement lundi.