Dune du Pilat : la plus haute d'Europe menacée

Les conséquences de la surfréquentation et l'érosion mettent en péril l'intégrité de cette merveille naturelle.

FRANCE 3

Un monument naturel et immense, et pourtant si fragile, si éphémère. Chaque année, ce n'est pas moins de 15 000 visiteurs qui s'aventurent sur la montagne de sables qu'est la dune du Pilat (Gironde). Pour la gravir, il faut compter les 160 marches bétonnées avant d'apercevoir la mer.

Du haut de ses 160 mètres de haut, la dune du Pilat, c'est 60 millions de mètres cubes de sable, trois kilomètres de long et deux millions de visiteurs. Des visiteurs encore peu nombreux il y a une cinquantaine d'années. Il faut attendre le début des années 70 pour que les premiers commerçants y débarquent. Aujourd'hui, la dune génère 15 millions d'euros de retombées directes.

Victime de son succès

Un sable qui vaut de l'or, mais qui est menacé. "Il n'est pas nécessaire de laisser toute la dune être foulée par les visiteurs", s'insurge Jacques Storelli, membre de la Coordination environnementale du bassin d'Arcachon (CEBA), dénonçant l'impact des visiteurs qui dispersent le sable.

Une croissance qui n'est pas près de s'arrêter. Prochainement, le parking de la dune devrait être agrandi. De même, le Conservatoire du littoral souhaite voir partir les propriétaires privés aux abords de la dune au nom de la conservation du patrimoine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des touristes sur la dune du Pilat (Gironde), le 25 avril 2018.. 
Des touristes sur la dune du Pilat (Gironde), le 25 avril 2018..  (PHILIPPE ROY / AFP)