Vignoble bordelais : sur 200 domaines achetés par les Chinois, une cinquantaine est à vendre

Publié
Vignoble bordelais : sur 200 domaines achetés par les Chinois, une cinquantaine est à vendre
Article rédigé par
O. Poncelet, J.-L. Boulesteix, A. Cohen - France 3
France Télévisions
Depuis une dizaine d'années, près de 200 domaines et châteaux ont été rachetés par de riches Chinois. Ils promettaient de grands projets et des investissements, mais désormais, certains vignobles sont laissés à l'abandon et même mis à la vente. Comment en est-on arrivé là ?

Quand les Chinois sont arrivés dans le vignoble bordelais, avec leurs capitaux qui semblaient illimités, on a craint que l'Empire du milieu ne fasse qu'une bouchée de nos plus beaux domaines. En 10 ans, cette agent immobilier d'origine chinoise leur en a vendu des dizaines. Un château par mois en moyenne, avant que tout ne s'arrête. "Les Chinois ne peuvent plus venir, ils sont bloqués en Chine", déplore Lijuan Li, agent immobilier chez Vineyards-Bordeaux. Sur les 200 domaines rachetés par les Chinois, d'après elle, une cinquantaine est à vendre.

Le Parti communiste interdit tout investissement à l'étranger

Pourtant, l'histoire d'amour des Chinois avec le vin français avait bien commencé. La boisson leur plaît, pour les riches, c'est un signe ostentatoire de bon goût. Ils achètent des bouteilles et rapidement, des châteaux à Bordeaux (Gironde). Le château Loudenne était aux mains d'un grand groupe chinois. Cette société chinoise, entreprise d'État spécialisée dans les alcools, a revendu à prix cassé le château, en avril dernier. Car la Chine s'est refermée. Le Parti communiste interdit désormais tout investissement à l'étranger. Les capitaux sont bloqués là-bas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.